Un hôtel, une histoire

08/06/2012

La Résidence Hué : voyage sensoriel au cœur du Vietnam

Avec sa façade Art déco, La Résidence Hôtel & Spa est un monument à part entière de la ville de Hué, au Vietnam. Classé 20e meilleur hôtel en Asie par le magazine américain Condé Nast Traveller en 2011, il offre le meilleur du luxe et du raffinement. Fondé sur un double héritage français et vietnamien, ce boutique-hôtel de la collection MGallery est une invitation à découvrir l'époque coloniale. Évasion et découverte.

Le parfum des souvenirs
En entrant dans le lobby et dans chaque chambre, une odeur particulière saisit les visiteurs. Cannelle, patchouli, ylang-ylang : cette fragrance, pulvérisée plusieurs fois par jour, se nomme Woody Ylang. Créée spécialement par un nez célèbre, Laurent Séverac, elle embaume tout l'hôtel. « Ce parfum vous transporte dans le passé, se réjouit Anthony J. Gill, directeur de l'établissement. Près d'un siècle en arrière pour être exact ! ». Construit dans les années 1930, le bâtiment est l'ancien siège du gouverneur français au temps où l'Annam était un protectorat (1883-1945). La façade blanche Art déco qu'arbore encore fièrement Le Résidence Hôtel & Spa en témoigne. Devenu un hôtel de luxe dans les années 2000, l'édifice a été complètement rénové en 2005 sous l'impulsion de Accor. Composé de deux ailes entourant un jardin, il comprend 122 chambres et suites. Chacune dispose d'un balcon ou d'une terrasse privée avec vue sur la rivière des Parfums. Véritable atout charme, ce cours d'eau est ainsi nommé en raison des senteurs agréables des fleurs et arbres fruitiers qui se dégagent au printemps.

Un passé glorieux
« Cet hôtel fait partie de l'histoire du Vietnam » explique Anthony J. Gill. Sur 2 hectares de terrain, La Résidence surplombe la tour du drapeau et l'ancienne cité impériale classée au patrimoine mondiale de l'UNESCO, les deux monuments incontournables de Hué. Son histoire est épique : le dernier roi vietnamien Bao Dai y a abdiqué en 1945, le palais a ensuite été une résidence officielle du gouvernement communiste, avant de devenir un hôtel à partir de 1975. À Hué, l'atmosphère coloniale n'est jamais très loin. « C'était une société sophistiquée qui organisait de nombreuses fêtes et où l'amusement tenait une grande place » raconte le directeur de l'hôtel. L'esprit des années 1930 est soigneusement protégé à La Résidence. Son parfum singulier n'est pas la seule invitation à remonter le temps : l'époque coloniale s'impose comme une évidence. Bois foncé, hauts plafonds, volets à persienne, rotonde centrale, lignes horizontales du bâtiment principal, rappels décoratifs du jazz des années 1920... Le temps de l'effervescence et du rayonnement Art déco n'est jamais très loin. Des grandes photos noir et blanc de scènes de rue de Hué dans les années 1930 ornent ses couloirs. Et l'hôtel propose une visite guidée spéciale de deux maisons pour découvrir la vie quotidienne sous l'ère coloniale.

Mariage des styles
Au Vietnam, l'influence française se retrouve aussi bien dans l'architecture que dans la cuisine avec la traditionnelle baguette de pain proposée à chaque repas. Le Parfum, restaurant de l'hôtel, offre une double culture gastronomique avec des plats raffinés à la française et de délicieuses spécialités vietnamiennes : poisson au gingembre et à la citronnelle, bouillon de crevettes ou encore magret de canard à la cannelle. Le tout parsemé des herbes cultivées dans le jardin aromatique de l'établissement. Le chef de cuisine est à l'image de l'hôtel : cosmopolite et métissé. L'homme, qui a fui le Vietnam à 5 ans, y est revenu en 2008. Élevé en Nouvelle-Calédonie, La Thua An apporte un savoir-faire culinaire aux frontières de la France et de son pays natal. D'ailleurs, son accent et son vietnamien soigné suscitent l'étonnement de ses compatriotes qui ne comprennent pas toujours son vocabulaire hérité de ses grands-parents.

Excellence du luxe
« Les voyageurs viennent au Vietnam pour y trouver une expérience différente. Ils attendent des découvertes culturelles »... Kristin Scott Thomas, ambassadrice de MGallery, ne s'y est pas trompé lors de sa visite il y a deux ans. Séduite, l'actrice a vivement préconisé l'entrée de l'établissement dans la collection. « Cette reconnaissance nous permet maintenant d'accueillir des visiteurs du monde entier » confirme Anthony J. Gill. « Nous proposons un véritable art de vivre. Ici, l'atmosphère est calme et paisible ». Ainsi, la plupart des visiteurs sont des retraités passionnés d'histoire et à la recherche d'un « dépaysement confortable », dans un climat doux et frais. Bien avant Saigon (Hô Chi Minh Ville), Hué a été la capitale du Vietnam et les curiosités historiques nombreuses attirent de nombreux touristes comme les tombeaux des empereurs accessibles uniquement par bateau.

Séduction, légende et splendeur contemporaine
Le Gouverneur, son bar réputé et doté d'une sublime terrasse, résume à lui tout seul l'élégance de l'établissement : fauteuils en bois matelassés confortables, cocktails, spiritueux, vins et cigares de qualité ; le tout avec une vue imprenable sur le jardin, la rivière et la piscine d'eau salée de 30 mètres de long. Certains visiteurs feraient uniquement le déplacement pour admirer la superbe fresque murale au-dessus du bar, réalisée par l'artiste Renaud Roland, et qui représente une scène de vie quotidienne au Vietnam. La Résidence reste aussi célèbre pour son spa et ses soins prodigués. Les gommages au thé vert, au café et au sucre ou encore les massages assurés par les meilleures mains vietnamiennes valent tout l'or du monde... et garantissent un moment inoubliable.

AccorHotels utilise des cookies sur son site.
En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies ayant pour finalité l'analyse et les mesures d'audience, de fréquentation et de navigation, la redirection depuis des sites tiers. Pour en savoir plus cliquez-ici !