Un hôtel, une histoire

23/10/2013

Sofitel Montevideo : l'Amérique latine accueille un majestueux flagship

Après une rénovation complète, l'hôtel Sofitel Montevideo Casino Carrasco & Spa de la capitale de l'Uruguay a retrouvé sa gloire d'antan. Ce magnifique palais du début XXe siècle, à la décoration d'inspiration française, est une légende. Il a accueilli les plus grandes célébrités avant de tomber dans l'oubli. Rouvert en mars 2013, il a retrouvé son éclat avec son restaurant réputé le 1921, un So Spa exclusif, un casino et un confort digne des plus grands hôtels de luxe.

« Nous offrons à chaque client un cadeau unique. Nous l'avons appelé le rituel du savon », explique Mario Leite, directeur général. Dans un élégant coffret de bois, plusieurs savons réalisés à partir d'éléments naturels du pays sont disposés. Le client en choisit un et celui-ci est emballé dans du papier de soie par le majordome. « Ces savons à l'avoine, au miel, aux bleuets sont des présents distingués très appréciés. »

En face du fleuve
Bâti sur les bords du Rio de la Plata, fleuve d'argent en espagnol, l'Hôtel Casino Carrasco a une vue directe sur une plage de sable fin. Lové au cœur de palmiers et de pelouses verdoyantes, ce palais de style français a retrouvé toute sa splendeur depuis sa réouverture. Imaginé par l'homme d'affaires Alfredo Arocena, l'édifice a ouvert ses portes en 1921 et est devenu le lieu de villégiature privilégié de la classe dirigeante du pays. Mais en 1997, il ferme et tombe à l'abandon jusqu'en 2009. Après une rénovation complète, l'Hôtel Casino Carrasco devenu le Sofitel Montevideo Casino Carrasco & Spa renaît de ses cendres dans le quartier le plus chic de la capitale uruguayenne.

Une rénovation audacieuse
« Le chantier était titanesque. Il a duré 400 jours » détaille le directeur général. Six cents personnes ont restauré le bâtiment de 24 000 m². « Des meubles d'origine, nous avons gardé plusieurs lustres, des tables, des chaises et des fauteuils. » Les architectes ont eu à cœur de lui rendre son aspect original en se fondant sur des témoignages et de vieux clichés. Il a fallu estimer les dégâts du temps, notamment sur le piano nobile, la façade en forme de demi-lune, où sont installées les plus belles pièces de réception. « Chaque centimètre carré des pièces intérieures a été gratté pour redécouvrir la finition originale : du stuc à base de plâtre et une couche de feuilles d'or. » Le résultat est là : le bâtiment a retrouvé sa splendeur d'antan.

Le retour d'une légende
Dans le lobby, les immenses vitraux se reflètent dans le nouveau sol en marbre. Les lustres en cristal brillent jusque sur les meubles originaux entièrement rénovés. L'atmosphère est lumineuse et séduisante. « L'hôtel est irrémédiablement lié à la France », poursuit le directeur général. Dessiné par les architectes français et suisses Gaston Mallet et Jacques Dunant, l'Hôtel Carrasco ressemble à s'y méprendre à un grand hôtel de Deauville avec ses pierres blanches et son charme tout français. « Toute l'équipe est très fière de travailler ici, car pour les habitants de Montevideo, il est un élément phare du patrimoine uruguayen. Il est d'ailleurs inscrit au patrimoine national depuis 1975. » Pendant ses grandes heures, il a accueilli des personnalités remarquables comme l'écrivain Federico García Lorca, le scientifique Albert Einstein et des chefs d'État comme l'ancien président français François Mitterrand. Encore aujourd'hui, des curieux viennent régulièrement l'admirer en se promenant le long du fleuve.

Art de vivre à la française
Le Sofitel Montevideo Casino Carrasco & Spa comprend 93 chambres et 23 suites dans six catégories ; avec une vue incroyable sur le fleuve ou sur l'église Stella Marris. « Chaque chambre propose une ambiance différente, créant un équilibre harmonieux entre le plaisir de se sentir à la maison et l'exquise sensation d'être ailleurs. » Les teintes sont chaudes et chaleureuses avec le mobilier en noyer et des tissus d'ameublement ocre et vert. Le clin d'œil à la France se poursuit avec les noms des suites donnés d'après des artistes, écrivains ou encore compositeurs d'Opéra français. Dans le Thays Lounge Bar, les convives s'installent dans des fauteuils bergère au design, lui aussi, très français.



Entouré de chefs d'œuvre
Autre élément grandiose : l'art, omniprésent dans l'hôtel. La majestueuse fresque d'Ignacio Iturria, artiste uruguayen, saisit tous les regards dans Le Salon du Chef, espace privatif qui fait partie du Thays Lounge Bar. « Sur plusieurs mètres de long, elle représente les personnalités qui ont fait l'Histoire de l'Uruguay et les grands épisodes de notre pays. » Multicolore et impressionnante, on y admire des peintres, des acteurs, des hommes politiques. La Galerie du thé, créée dans l'ancienne véranda et pensée pour les aficionados de cette boisson, abrite aussi deux magnifiques sculptures en pierre conçues exclusivement pour l'hôtel en 1921. Cette richesse culturelle fait écho à l'activité artistique foisonnante de Montevideo.
 
L'empreinte de la culture locale
Si l'influence française se lit dans les pierres et dans l'atmosphère, elle s'efface devant les couleurs et les matières inspirées du pays comme le rouge tango, le cuir, l'or et l'argent ou encore la fleur de Ceibo, l'emblème national. Pour les adeptes de détente et de relaxation, le So Spa offre massages, piscine et sauna ; accompagnés d'un jus de fruit frais et de musique traditionnelle. « Nos crèmes de soins au thé maté, au vin tannat - cultivé dans le pays - et à la poudre d'améthyste procurent une sensation de bien-être extraordinaire. » Dans le restaurant 1921, année d'ouverture du palace, la cuisine du chef William Porte allie la cuisine française et les recettes uruguayennes avec une large place au veau, au bœuf, à l'agneau et au canard. Les mets se dégustent le regard plongé dans le fleuve, sous un lustre en cristal, entouré de meubles Louis XV.

Ancré dans la modernité

Le palace comprend tous les équipements modernes d'un hôtel de luxe. Son casino, construit sous le bâtiment principal, réjouit les flambeurs avec 400 machines à sous, des tables de poker, de blackjack, de baccarat, de roulette dans un bâtiment inspiré de la Belle Epoque. Et puis en hommage au glorieux passé, les sculptures apportées depuis l'Europe il y a cent ans, lors de la construction de l'hôtel, ont été réinstallées et trônent désormais dans le jardin.
L'hôtel Sofitel Montevideo Casino Carrasco & Spa peut désormais renouer, tout en élégance, avec les soirées privées, réceptions diplomatiques, galas et autres carnavals d'autrefois.

AccorHotels utilise des cookies sur son site.
En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies ayant pour finalité l'analyse et les mesures d'audience, de fréquentation et de navigation, la redirection depuis des sites tiers. Pour en savoir plus cliquez-ici !