Un hôtel, une histoire

21/03/2014

Sofitel Warsaw Victoria : la splendeur retrouvée d'un hôtel exceptionnel

Au cœur de la capitale polonaise, l'hôtel Sofitel Warsaw Victoria 5 étoiles s’est offert une véritable cure de jouvence. Pas question toutefois de trahir l’identité Art déco des années 1970 de cet établissement, monument historique incontournable de Varsovie. Pour ce faire, Accor a fait appel aux talents de l’architecte d’intérieur français Didier Gomez. En véritable alchimiste, il a su magnifier l’existant, conserver l’âme originelle tout en lui insufflant une modernité élégante. Patrick Carabin, Directeur Général du Sofitel Warsaw Victoria, et Marta Muszyńska, Senior Sales Manager, reviennent sur cette métamorphose.

Cet hôtel a accueilli les personnages les plus illustres comme les présidents américains Ronald Reagan et Jimmy Carter, l’actrice hollywoodienne Jane Fonda, le président français François Mitterrand ou encore le musicien Jean-Michel Jarre. « Cet hôtel est une légende à Varsovie. Il a été construit dans les années 1970 sur les ruines de l'ancien palais royal détruit en 1944 », raconte Patrick Carabin. Le bâtiment en forme de H possède une façade géométrique typique de l'architecture de cette époque.

Seul hôtel de luxe de la capitale polonaise, le bâtiment a vu défiler de nombreux visiteurs du monde entier. Mais au fil des ans, il a perdu de sa superbe. Propriété du Groupe depuis 2001, il avait besoin d'une cure de jouvence. « D'un hôtel fatigué des années 1970, nous l'avons transformé en diamant moderne et brillant de mille feux. L'ancienne salle de petit-déjeuner était très rustique avec de larges panneaux de bois. Aujourd'hui, des meubles à la décoration, tout est design. »

Une rénovation de grande ampleur

Le chantier a démarré en avril 2013 et doit prendre fin au premier semestre 2014. Le challenge a été de taille pour les collaborateurs et les ouvriers, car l'établissement est resté ouvert pendant toute la durée des travaux. Sur les 343 chambres, 130 sont encore en cours de rénovation. « La nouvelle décoration répond au concept de luxe décontracté, explique Patrick Carabin. Rien n'est snob : en ce sens que l'hôtel est chic, mais pas tape-à-l'œil. » Il correspond en tous points aux nouveaux standards Sofitel de confort et de modernité.



La patte de Didier Gomez

Couleurs or et orange vif, tons gris et argent, bois et marbre : le décorateur d'intérieur Didier Gomez, qui a également rénové l'hôtel Sofitel Paris Le Faubourg, a choisi des emblèmes du luxe à la fois modernes et élégants.

Dans le lobby, un tapis or brun reprend le style des fauteuils beige et gris. « Une immense baie vitrée permet d'apercevoir Pilsudski Square, la plus grande place de la capitale polonaise où se situe l’hôtel. » Des photos sur les murs et un éclairage discret en font une pièce chaleureuse comme le salon d'une maison. « Vous pouvez y passer un moment de détente, feuilleter un magazine, attendre quelqu'un… »

Dans les corridors, une moquette aux motifs asymétriques blancs et noirs contraste avec des murs d’un blanc immaculé. Pour le bar Victoria Lounge, Didier Gomez a réinterprété la décoration des années 1970 avec du marbre gris au mur, des tabourets hauts orange et des tables basses entourées de fauteuils et de canapés profonds.

L'hommage à la cuisine

Le Sofitel Warsaw Victoria compte désormais deux restaurants : La Kitchen Gallery, réservée au petit-déjeuner, et La Victoria Brasserie Moderne. « À partir du mois de mars, nous démarrons, dans la Kitchen Gallery, une formule brunch qui comprendra plusieurs buffets asiatique, italien, fruits de mer, desserts et des animations pour les enfants. »

La kitchen show, chère à Sofitel, est au cœur de La Victoria Brasserie Moderne. La nouvelle cuisine ouverte et le comptoir du bar permettent aux cinquante convives d'admirer le travail de l’ensemble de la brigade du chef polonais Maciej Majewski. « La salle du restaurant est chic et très lumineuse avec des tons blancs, marrons et beige ; et de grands luminaires orange. Nous en sommes très fiers », assure Patrick Carabin. Le chef propose une cuisine française à laquelle il associe avec ingéniosité une touche polonaise. Canard, soupe Jurek avec des saucisses blanches et joue de veau figurent sur sa carte. « Nous proposons la meilleure cuisine française en ville », s'enthousiasme le directeur général. Le chef Maciej Majewski, formé dans les plus grands restaurants français, rivalise de génie pour concocter sans cesse de nouvelles recettes.

Hors du temps

Véritable chef-d’œuvre architectural, le bâtiment est idéalement situé au cœur de Varsovie ; à quelques pas du  Palais royal, de la Cathédrale Saint-Jean et du marché de la vieille ville. « L'hôtel a servi de lieu de tournage à des émissions de télévision, de décor à des défilés de mode et de séances photo pour des magazines de mode », explique Marta Muszyńska. La salle de bal, aux dorures et aux dimensions impressionnantes de 800 m2, est très prisée pour les réceptions : mariages, soirées privées, etc.

Autre joyau du Sofitel Warsaw Victoria : sa piscine, de 15 mètres de long et 8 mètres de large. « Elle est inspirée de Cléopâtre, précise Patrick Carabin. Sans exagérer, notre piscine est la plus belle de la ville ! » La température de l'eau toujours comprise entre 29 et 30 °C, les chaises longues et les matelas immenses incitent à la relaxation et au farniente.



Un nouveau visage

Dernière étape des travaux : le ravalement de la façade est prévu au printemps 2014. Remis au goût du jour, le Sofitel Warsaw Victoria demeure agréable pour les nouveaux clients comme pour les habitués. « Un client a habité l'hôtel pendant 20 ans ! Il était véritablement comme chez lui », s'amuse Marta Muszyńska. Et l'hôtel a désormais de beaux jours encore devant lui.

AccorHotels utilise des cookies sur son site.
En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies ayant pour finalité l'analyse et les mesures d'audience, de fréquentation et de navigation, la redirection depuis des sites tiers. Pour en savoir plus cliquez-ici !