Document de référence et rapport financier annuel 2013 - page 130

Document de référence 2013
128
Gouvernement d’entreprise
3
Rapport du Président du Conseil d’administration
3.2.2.3. Recensement et analyse des risques
Le Groupe identifie et analyse les principaux risques susceptibles
d’affecter la réalisation de ses objectifs. Il prend les mesures
permettant de limiter la probabilité de survenance de tels risques
et d’en limiter les conséquences.
À cet effet, un Comité de coordination des risques, qui se réunit
tous les mois sous l’autorité du Secrétaire général est composé de :
ƒƒ
la Direction de la Gestion des risques ;
ƒƒ
la Direction de la Sûreté Groupe ;
ƒƒ
la Direction juridique ;
ƒƒ
la Direction des Assurances Groupe et de la Prévention des
risques hôteliers ;
ƒƒ
la Direction de l’Audit interne.
L’identification des risques
Le Groupe est exposé dans l’exercice de ses activités à un
ensemble de risques.
Ces risques ainsi que les dispositifs destinés à en assurer la maîtrise
sont détaillés au chapitre « Facteurs de Risques » du Document de
référence. Sont notamment abordés les risques opérationnels, les
risques industriels liés à l’environnement, les risques juridiques,
litiges et procédures judiciaires ou d’arbitrage, les risques financiers
ainsi que la description de la politique d’assurance.
Les cartographies des risques
Des cartographies des risques de contrôle interne sont réalisées
sur la base des interventions de l’Audit interne, ainsi que sur la
base du dispositif d’auto-évaluation. Ces cartographies, permettant
de souligner les points devant faire l’objet en priorité d’actions
correctives, sont présentées dans les rapports de l’Audit interne
concernés et communiquées sous forme de synthèses périodiques
au Comité de contrôle interne et au Comité d’audit et des risques.
Par ailleurs, un outil de cartographie des risques, portant sur
l’ensemble des risques internes et externes, permet de recenser
sur la base d’un support commun le degré d’exposition perçu par
la Direction générale et par chaque entité, et de préparer les plans
d’actions requis, le cas échéant. Chaque risque est évalué selon
son niveau de dommage potentiel, sa probabilité d’occurrence et
son niveau de maîtrise.
La Direction de la Gestion des risques accompagne ainsi les
Directions opérationnelles dans la mise en œuvre de leurs plans
d’action correctifs pour réduire l’impact des principaux risques
identifiés.
En 2013, le Groupe a poursuivi sa démarche coordonnée de
gestion des risques. L’ensemble des entités ainsi que la Direction
générale ont chacun réalisé la mise à jour de la cartographie de
leurs risques. Comme chaque année, les résultats de ces travaux
ont été présentés en décembre au Comité d’audit et des risques.
3.2.2.4. Activités de contrôle
Afin de renforcer sa maîtrise des risques préalablement identifiés,
le Groupe a mis en place des opérations de contrôle, conformes
à ses procédures et normes, concernant aussi bien les processus
opérationnels que l’information financière.
Processus d’autorisation des investissements
de développement et des cessions
Les projets d’investissements sont soumis à une procédure
d’autorisation préalable visant à s’assurer de leur conformité
avec les axes stratégiques et les critères financiers de rentabilité
retenus par le Groupe. Cette procédure prévoit la formalisation des
autorisations par les responsables opérationnels et fonctionnels
appropriés selon un format homogène. De même que pour les
investissements, une procédure d’autorisation des cessions a
été définie.
Dans ce cadre, leGroupe s’est doté d’un Comité des investissements,
qui est en charge de l’analyse des projets dont le montant est
compris entre 5 et 100 millions d’euros (avec un seuil abaissé à
2,5 millions d’euros pour les prises de participations minoritaires).
Sur la base de ses travaux d’analyse, le Comité décide de la validité
des projets en autorisant ou non leur réalisation.
Le Comité des investissements sera désormais composé du
Président-directeur général, du Directeur général délégué, de la
Directrice générale Finances et du Directeur général HotelInvest.
Le Directeur du Développement est également membre du Comité
des investissements et anime la présentation des dossiers.
Le Comité des investissements se réunit environ une fois par mois.
Processus de préparation et de contrôle
des états financiers consolidés
Les états financiers consolidés sont élaborés par laDirection financière
sur la base des informations transmises par les Directions générales
et financières des filiales. La présentation de ces informations doit
être conforme aux formats diffusés par le Groupe.
Ces informations sont préparées sous la responsabilité des filiales,
qui s’engagent de manière formalisée auprès de la Direction
financière du Groupe sur l’image fidèle que doivent donner ces
éléments et sur leur conformité avec les référentiels du Groupe.
LaDirection de laConsolidation procède à des contrôles systématiques
des liasses transmises par les filiales. Dans ce cadre, un programme
de révision détaillé des liasses de consolidation a été formalisé
et diffusé aux collaborateurs concernés.
Dans le cadre de leur mission de certification des comptes
consolidés, les Commissaires aux Comptes procèdent à un
audit des informations transmises par les filiales incluses dans le
périmètre retenu pour leurs travaux. L’Audit interne Groupe est
également amené, dans le cadre de ses interventions, à valider
de manière ponctuelle la bonne mise en œuvre par les filiales des
référentiels Groupe relatifs à la préparation des états financiers
consolidés et porte à la connaissance de la Direction financière
les éventuels points d’attention relevés.
1...,120,121,122,123,124,125,126,127,128,129 131,132,133,134,135,136,137,138,139,140,...344
Powered by FlippingBook