Document de référence et rapport financier annuel 2013 - page 138

Document de référence 2013
136
Gouvernement d’entreprise
3
Gestion des risques
Les notations Standard & Poor’s et Fitch Ratings dont bénéficie Accor sont les suivantes :
Agence de notation
Dette à
long terme
Dette
à court
terme
Dernière mise
à jour de la note Perspective
Dernière mise à jour
de la perspective
Standard & Poor’s
BBB-
A-3
09/03/2012
Stable
09/03/2012
Fitch Ratings
BBB-
F3
19/12/2013
Stable
19/12/2013
Risques de contrepartie/Pays
Le risque de contrepartie lié aux comptes clients/fournisseurs est
non significatif du fait du nombre important de clients/fournisseurs
composant le portefeuille et de leur dispersion géographique.
Le Groupe est exposé au risque de contrepartie, dans le cadre de
sa gestion financière.
La gestion du risque de contrepartie consiste en :
ƒƒ
des transactions avec des contreparties de premier plan en
fonction des risques pays ;
ƒƒ
une diversification du portefeuille des contreparties ;
ƒƒ
des limites de montant et de durée par contrepartie et
ƒƒ
un reporting mensuel permettant de suivre la répartition et la
qualité des contreparties (rating des établissements financiers
émis par les agences de notation).
Compte tenu de l’importante répartition géographique de son
activité, le risque pays est limité.
85 % des placements de trésorerie sont effectués en France
et auprès de banques de premier rang.
Risques de change et de taux d’intérêt
L’utilisation des instruments financiers par Accor, tels que des
achats et ventes à terme de devises,
swaps
, ou
caps
, a pour
objectif la gestion et la couverture des risques de change et de taux
d’intérêt liés à l’activité du Groupe. L’utilisation de ces instruments
s’intègre dans le cadre des politiques menées par le Groupe en
matière d’investissements, de financements et d’opérations de
couverture (gestion de la dette et des flux commerciaux). Pour ce
faire, Accor dispose d’un système d’information de trésorerie qui lui
permet de suivre la répartition taux fixe/taux variable et par devise
de l’endettement du Groupe et de produire des états de reporting.
Gestion du risque de change
Politique d’investissement long terme
Lorsque la Société mère investit, directement ou indirectement,
dans une filiale étrangère, l’investissement est généralement réalisé
dans la devise du pays bénéficiaire. Jusqu’à présent la politique
du Groupe a consisté à ne pas couvrir la position puisqu’il s’agit
d’investissements à très long terme.
Opérations de financement
De par sa notoriété sur les marchés internationaux des capitaux,
Accor a accès à des sources de financement diversifiées (bancaires,
appel aux investisseurs ou placements privés).
En fonction des opportunités offertes par le marché, Accor peut
être amené à lever une ressource dans une certaine devise et à
un certain prix, puis à utiliser un
swap
de change pour transformer
cette ressource dans la devise et le taux d’intérêt requis pour le
financement de besoins opérationnels (cf. note annexe 29.3. des
comptes consolidés page 247).
De façon générale, la politique du Groupe est de financer ses actifs
et ses besoins opérationnels dans la devise du pays concerné afin
de créer une couverture naturelle et d’éviter tout risque de change.
L’utilisation de la trésorerie disponible des filiales associée à
l’utilisation de ces instruments financiers permet d’optimiser le
coût des ressources du Groupe sans prendre de risque de change.
Autres opérations de couverture de change
Le fait que le produit des ventes étant réalisé dans la même
devise que les charges d’exploitation explique le recourt limité
aux opérations de couverture de change en dehors des opérations
de financement.
Les risques de traduction comptable ne font pas l’objet de
couvertures de change.
Le volume des opérations de ventes à terme s’élevait à 56 millions
d’euros au 31 décembre 2013 et celui des achats à terme à
385 millions d’euros. Toutes ces opérations viennent à échéance
en 2014.
Gestion du risque de taux d’intérêt
La dette brute consolidée de Accor, principalement libellée en euros
(91 % après couverture de change), est composée à 92 % de
taux fixes et à 8 % de taux variables, étant entendu que la durée
moyenne de la dette à taux fixe est de 3,4 années (l’exposition
du risque de taux avant et après couverture est analysée dans la
note 29.3. des comptes consolidés page 247). En fonction des
évolutions anticipées de la dette consolidée (nouvel endettement
ou remboursement) et des évolutions attendues des taux d’intérêt
pour chaque devise, le Groupe se fixe des objectifs de répartition
taux fixe/taux variable.
1...,128,129,130,131,132,133,134,135,136,137 139,140,141,142,143,144,145,146,147,148,...344
Powered by FlippingBook