Document de référence et rapport financier annuel 2013 - page 26

Document de référence 2013
24
Responsabilité de l’entreprise
Contexte et enjeux
2
« Entreprise pionnière, Accor a bâti son histoire sur une volonté forte : celle de tisser des liens. En tant que leader, notre Groupe a toujours
eu à cœur demaintenir un haut niveau d’engagements vis-à-vis de nos collaborateurs, de nos clients, de nos partenairesmais aussi des
communautés qui nous accueillent dans plus de 90 pays. C’est notre devoir d’entreprise citoyenne. Il ne suffit pas de créer de la valeur,
il convient de la partager. Aujourd’hui, notre démarche de responsabilité s’appuie notamment sur notre programme de Développement
durable, PLANET 21, unique dans le secteur de l’hôtellerie, qui nous met sur la voie d’une démarche de progrès continu. Il trouve un
prolongement naturel dans lamise enœuvre de projets solidaires envers les populations les plus démunies. C’est fort de ses convictions
queAccor continuera à se réinventer, à fidéliser, et à assurer une croissance durable de notre Groupe au profit du plus grand nombre. »
Sébastien Bazin, Président-directeur général
2.1. CONTEXTE ET ENJEUX
2.1.1. LES DÉFIS DU SECTEUR DUTOURISME
Le nombre d’arrivées de touristes internationaux a dépassé le
seuil dumilliard pour la première fois en 2012. Ce record s’inscrit
dans une hausse continue : 25 millions en 1950, 278 millions en
1980, 528 millions en 1995 pour atteindre 1,087 milliard en 2013
selon l’OrganisationMondiale duTourisme, institution de l’ONU.
Simultanément, les mouvements de touristes se sont diversifiés et
touchent aujourd’hui la totalité de la planète. À lui seul, le secteur génère
environ 9%
(1)
du PIBmondial.Moteur du développement économique,
le tourisme s’affirme aussi comme un vecteur de progrès global. La
sensibilisation aux questions de durabilité, initialement perçue sous
l’angle environnemental, s’est en effet élargie à des préoccupations
plus vastes : équité sociale, pérennité économique, prospérité locale,
qualité de l’emploi, préservation des richesses culturelles, etc. ;
autant de problématiques qui ont directement trait à la Responsabilité
sociale, sociétale et environnementale (RSE), consistant à trouver un
équilibre harmonieux entre performances économiques, respect de
l’environnement, des Hommes et de la société.
Préoccupations mondiales
Le secteur de l’hôtellerie et de la restauration, partie intégrante du
tourisme, a un rôle majeur à jouer pour encore faire progresser ses
acteurs sur la voie de la RSE en assumant pleinement son rôle et
les conséquences de son activité.
Ready to check in
, étude menée
par Accor et l’institut de sondage français IFOP en 2011, révèle en
effet une sensibilité partagée au niveau mondial par les clients pour
une hôtellerie plus durable. Ceci dans quatre domaines majeurs :
l’eau, l’énergie, les déchets et la protection de l’enfance, sujet plus
spécifique à l’hôtellerie lorsqu’il prend la forme de la lutte contre
le tourisme sexuel impliquant des enfants. Cette préoccupation
démontre que les actions mises en place par les professionnels
du secteur depuis vingt ans portent leurs fruits.
Engagements partagés
Ready to check in
rappelle également l’importance donnée à la
prise de conscience des problématiques sociales, sociétales et
environnementales liées au secteur et à la nécessité de promouvoir
le développement durable de l’hôtellerie. Ceci dans un triptyque
associant gouvernements, grandes entreprises et citoyens. Enfin,
cette étude met en évidence les fortes attentes des clients en faveur
de réalisations concrètes et visibles en matière de développement
durable et souligne également leur volonté de faire évoluer
leurs comportements. Cet engagement partagé est au cœur du
programme PLANET 21.
2.1.2. ENJEUX « DÉVELOPPEMENT DURABLE » ET « BUSINESS » POUR ACCOR
Les entreprises, multinationales en particulier, vivent depuis
quelques années une véritable mutation : autrefois jugées
essentiellement sur leurs performances financières, elles
doivent désormais intégrer de manière harmonieuse des
préoccupations environnementales, sociales et économiques
dans leurs activités pour répondre aux attentes de la société
en matière de développement durable.
Premier opérateur hôtelier mondial, Accor se doit d’être exemplaire
dans la conduite de ses activités, ceci dans chacun des 92 pays
où il est présent. Pour cela, le Groupe intègre dans sa stratégie
des enjeux
business
et des enjeux plus spécifiquement liés au
développement durable.
Ces enjeux se déclinent à trois niveaux : à l’échelle globale du
Groupe, au niveau du métier d’exploitant et opérateur hôtelier
(HotelServices) et au niveau dumétier d’investisseur, de constructeur
et de gestionnaire de patrimoine (HotelInvest).
Les enjeuxGroupe
se définissent notamment en termes d’éthique et
de gouvernance, de Ressources humaines, de relations constructives
avec les parties prenantes (voir cartographie, page 27). Il s’agit aussi
de maîtriser les risques réglementaires et d’améliorer la qualité de
service pour garantir un développement pérenne de l’entreprise.
(1) Impact direct, indirect et induit – Source : « Faits saillants du tourisme », éd. 2013, Organisation Mondiale du Tourisme.
1...,16,17,18,19,20,21,22,23,24,25 27,28,29,30,31,32,33,34,35,36,...344
Powered by FlippingBook