Document de référence et rapport financier annuel 2013 - page 30

Document de référence 2013
28
RESPONSAbILITÉ DE L’ENTREPRISE
Relations avec les parties prenantes
2
Matérialité des enjeux
Le schéma ci-dessous apporte une mise en perspective des
principales attentes des parties prenantes envers le groupe Accor,
hiérarchisées selon leur criticité pour le Groupe.
Cette analyse de matérialité a été réalisée sur la base d’une
méthodologie rigoureuse, avec l’accompagnement métholologique
d’un cabinet de conseil expert.
Dans un premier temps, la liste la plus exhaustive possible des attentes
de parties prenantes a été dressée par le cabinet de conseil externe,
sur la base d’entretiens avec près de vingt représentants de différentes
Directions (Opérations,Ventes, Marketing, Développement hôtelier,
Ressources humaines, Relations institutionnelles, Communication,
Développement durable, etc.), d’une veille sectorielle et d’une revue
des pratiques concurrentielles.
Ensuite, lors d’une réunion de travail regroupant environ quinze
interlocuteurs des principales Directions en liaison avec les parties
prenantes externes et internes du Groupe, chaque attente a été
passée au crible d’une méthodologie de notation fournie par le
cabinet de conseil, articulée autour de trois critères :
ƒƒ
niveau de préoccupation des attentes des parties prenantes
(note de 1 à 4) ;
ƒƒ
performance relative deAccor par rapport aux pratiques sectorielles
(note de 1 à 3) ;
ƒƒ
impact des attentes des parties prenantes sur le
business
du
Groupe (sur une base financière et/ou de réputation – note de 1 à 4).
Le cabinet de conseil est en charge d’animer cet atelier, de garantir
la neutralité de la notation, notamment en mettant en perspective,
lorsque nécessaire, les thèmes les uns par rapport aux autres et
vis-à-vis des pratiques sectorielles.
Un dernier travail d’harmonisation a été réalisé, à la marge, sur la
base des résultats bruts issus du groupe de travail. Cela a également
été l’occasion d’évacuer les attentes jugées les moins critiques
pour faciliter la lecture des résultats.
FAIBLE
FAIBLE
MODÉRÉ
IMPACT SUR LE BUSINESS DE ACCOR
ATTENTES DES PARTIES PRENANTES
MODÉRÉ
IMPORTANT
IMPORTANT
CRITIQUE
CRITIQUE
RESPECT DES CLIENTS
Service/relation client
Santé des clients
Sûreté
Solidarité
Diversité
Développement
du tourisme
Dialogue
social
Déchets
Ethique
des affaires
Santé/
Sécurité
au travail
Eau
Nuisances
Sécurité
Formation
Rémunération
Emploi local
Tourime sexuel
Attentes RSE
des clients B2B
Alimentation
responsable
Respect vie privée
Prostitution
Energie/CO
2
Dialogue parties prenantes
Biodiversité
Droits de l’homme
Droits syndicaux
Accessibilité
Relations
fournisseurs
Achats locaux
Taxes
Prévention
des maladies
Conformité
réglementaire
Condition
de travail
Gouvernance
d’entreprise
EMPLOYEUR RESPONSABLE
COMPORTEMENT RESPONSABLE
CHAINE DE VALEUR DURABLE
DÉVELOPPEMENT LOCAL
DROITS DE L’HOMME ET TRANSPARENCE
SURETÉ/SÉCURITÉ DES HÔTELS
ENVIRONNEMENT
Cette analyse confirme la place centrale qu’occupe la dimension humaine dans le métier de l’hôtellerie, puisque les deux enjeux principaux
se révèlent être le respect des clients et l’attitude d’employeur responsable : la raison d’être de Accor est la satisfaction du client ; ce
résultat est obtenu par l’implication et le professionnalisme des collaborateurs du Groupe.
1...,20,21,22,23,24,25,26,27,28,29 31,32,33,34,35,36,37,38,39,40,...344
Powered by FlippingBook