Document de référence et rapport financier annuel 2013 - page 58

Document de référence 2013
56
Responsabilité de l’entreprise
Engagements sociétaux
2
L’engagement de Accor sur le TSIE se structure en outre autour
du «
Code de conduite pour la protection des enfants contre
l’exploitation sexuelle dans le secteur du tourisme
», élaboré
par ECPAT et l’Organisation Mondiale du Tourisme (institution des
Nations Unies chargée de la promotion d’un tourisme responsable,
durable et accessible à tous). Rassemblant 1 200 professionnels
du tourisme présents dans 46 pays, le Code de conduite est signé
par les entreprises au niveau de leurs pays d’implantations. Il est
ensuite décliné par chaque pays signataire autour de six axes
fondamentaux :
ƒƒ
mettre en place une politique éthique contre l’exploitation
sexuelle des enfants ;
ƒƒ
former les collaborateurs ;
ƒƒ
introduire des clauses spécifiques à cette problématique dans
les contrats avec les fournisseurs ;
ƒƒ
informer les voyageurs ;
ƒƒ
soutenir et collaborer avec toutes les parties prenantes locales
pour la prévention de l’exploitation sexuelle des enfants ;
ƒƒ
rendre compte annuellement du développement de la démarche.
En 2013, le Code de conduite a été signé dans 35 pays du réseau
Accor (contre 36 en 2012, le réseau Accor ne comptant aujourd’hui
plus d’hôtels en Guinée Conakry, qui était signataire du Code), et
quatre pays sont en cours de signature, ce qui représente globalement
près de 2 400 hôtels.
Au-delà de la sensibilisation, la lutte contre le TSIE passe par des
actions locales de formation destinées à développer la vigilance pour
mieux détecter les cas deTSIE ; prendre la décision de les signaler
auprès des autorités compétentes ; et assurer la prise en charge de
l’enfant avec une vision de long terme (la réinsertion par exemple).
En 2012,Accor a souhaité renforcer son engagement sur le signalement
des cas avérés ou soupçonnés deTSIE. Cette volonté s’est traduite
par la mise en place d’un partenariat signé avec ECPAT France, la
Direction de la Coopération Internationale (DCI) et l’Office Central
de Répression des Violences aux Personnes (OCRVP), ces deux
dernières structures émanant du Ministère de l’intérieur Français.
Cet accord consiste en la mise en place dans les hôtels du Groupe
de
procédures de signalement de cas
d’exploitation sexuelle
de mineurs impliquant des ressortissants Français ou étrangers.
Dans ce cadre, les différents partenaires ont travaillé à l’élaboration
d’un manuel spécifiquement dédié à ce sujet. Ce manuel s’articule
autour de quatre grandes parties :
ƒƒ
Comment se préparer ?
Préalables à la mise en place d’une
procédure de signalement de TSIE.
ƒƒ
Qui contacter ?
Identification et prise de contact avec les
interlocuteurs à joindre en cas de signalement de TSIE.
ƒƒ
Comment s’organiser ?
Mise en place de procédures de
signalement de TSIE dans l’établissement.
ƒƒ
Comment réagir ?
Conseils sur l’attitude à adopter face aux
jeunes et aux clients.
En 2013, cemanuel a été diffusé dans trois pays pilotes, représentatifs
de la variété des contextes locaux dans lesquels s’inscrit le TSIE :
Brésil, Thaïlande, Sénégal.
Au-delà de la lutte contre le TSIE, le lancement en avril 2012 de
PLANET 21, a élargi les actions de Accor à la protection de l’enfance
face aux abus qui constituent l’un des 21 engagements du Groupe.
Accor s’est fixé pour objectif d’ici 2015 d’atteindre 70 % de ses
hôtels engagés dans une politique dédiée à cette problématique.
L’objectif du Groupe recouvre, outre leTSIE, la protection des mineurs
contre les abus
via
un soutien à des
programmes de réinsertion
de mineurs
en difficulté ou en
relayant les alertes enlèvements
nationales
, dans les pays où le dispositif existe. Les transmissions
de signalement en cas d’enlèvement sont faites sur réquisition d’un
juge, relayées par la cellule Sûreté aux Directeurs opérationnels des
régions concernées. De plus, sur le réseau ibis France par exemple,
les messages sont diffusés sur les téléviseurs installés dans le hall
d’accueil des hôtels diffusant les chaînes d’information en continu.
Part d’hôtels engagés dans la protection
de l’enfance
Objectif 2015 : 70 %
25 %
38 %
44 %
2013
2012
2011*
* Hors Motel 6, sortis du réseau Accor en 2011.
2011
2012
2013
Nombre d’hôtels applicables
4 013 3 331 3 401
Taux de réponse
94 % 92 % 93 %
Le diagramme indique la part d’hôtels engagés dans la protection de l’enfance dans
ses trois volets : lutte contre leTSIE, relais des alertes enlèvements, programmes
de réinsertion des mineurs.
Nombre de collaborateurs formés
pour la protection de l’enfance
23 459
30 054
31 689
2013
2012
2011
2011
2012
2013
Nombre d’hôtels applicables
4 013 3 331 3 401
Taux de réponse
94 % 92 % 93 %
1...,48,49,50,51,52,53,54,55,56,57 59,60,61,62,63,64,65,66,67,68,...344
Powered by FlippingBook