Document de référence et rapport financier annuel 2013 - page 70

Document de référence 2013
68
Responsabilité de l’entreprise
Engagements environnementaux
2
Part d’hôtels ayant une certification
de management environnemental
Objectif 2015 : 40 %
26 %
31 %
36 %
2013
ISO 14001
2012
ISO 14001
et Earth Check
2011
ISO 14001
et Green Globe
2011
2012
2013
Nombre d’hôtels applicables*
2 230 2 671 2 653
* Hors segment très économique (Formule 1, hotelF1 et ibis budget).
Les outils de pilotage
ƒƒ
Mis en place depuis 2005 sur l’Intranet du Groupe,
OPEN
est
l’outil de pilotage du développement durable qui permet aux
hôteliers la saisie, le suivi et le pilotage de différents éléments :
yy
performance développement durable
via
les 65 actions
environnementales et sociétales de la Charte 21 ;
yy
consommations d’eau et d’énergie grâce à une saisie et à un
suivi mensuels ;
yy
consommations de blanchisserie pour les hôtels participant
au projet Plant for the Planet (cf. page 78) ;
yy
gestion des déchets produits dans les établissements en
fonction de leur valorisation (décharge, incinération, recyclage,
etc.) et de l’évolution des coûts associés.
En constante évolution, OPEN est aujourd’hui disponible en six
langues (français, anglais, allemand, italien, portuguais/brésilien,
espagnol).
ƒƒ
En 2009, Accor a développé un outil interne appelé le
« SET »
(
Safety and Environment Tool
). Cet outil de management de la
conformité réglementaire couvre la sécurité, l’environnement et
la technique. Il recense la réglementation applicable aux hôtels
au travers de sujets facilement identifiables par les Directeurs
d’établissements et les équipes techniques. Cet outil permet
aux hôteliers :
yy
de prendre connaissance de la réglementation et de ses
mises à jour ;
yy
d’identifier les écarts avec la réglementation et les règles Accor ;
yy
de gérer des plans d’actions pour lever les non-conformités.
L’outil SET est aujourd’hui déployé en France (hors ibis
budget
et
hotelF1), au Maroc, au Portugal, en Belgique, au Luxembourg, en
Égypte, au Moyen-Orient et dans les hôtels ibis en Allemagne.
L’outil est en cours de déploiement en Italie, en Espagne et au
Royaume-Uni.
En dehors de ces pays, le suivi réglementaire est assuré par d’autres
moyens spécifiques, gérés au niveau local.
Le management environnemental
dans nos produits et services
Accor prend également en compte l’ensemble du cycle de vie de ses
produits et services de façon à réduire l’ensemble de son empreinte
environnementale. Cette démarche se décline principalement
autour de deux axes :
ƒƒ
la sélection de produits qui ont une reconnaissance externe de
leur performance en termes de développement durable : ecolabel,
commerce équitable, etc. (cf. page 63) ;
ƒƒ
l’intégration des préoccupations de développement durable
dès la phase de
design
des produits et services, à travers une
démarche d’écoconception.
En matière
d’écoconception,
Accor poursuit notamment deux
objectifs en parallèle :
ƒƒ
concevoir des offres de séminaires durables :
Sur ce point une réflexion a été initiée en 2013, afin de définir
un standard Groupe permettant de valoriser le savoir-faire
des marques en termes de prestations « MICE » (
Meetings,
Incentives, Conferencing, Exhibitions
) dans lesquelles la dimension
développement durable est intégrée.
ƒƒ
déployer des chambres plus respectueuses de l’environnement.
Dans cette perspective, deux approches complémentaires ont
été déployées :
yy
un volet « créativité », mené en partenariat avec l’École Hôtelière
de Lausanne, pour réfléchir à un modèle de chambre d’hôtel
du futur, dans laquelle la dimension développement durable
serait poussée à l’extrême. Les résultats ont conduit à des
solutions innovantes et opérationnelles, comme une douche
présentant un circuit d’eau fermé, des peintures capables de
réguler la température de la pièce ou encore des mobiliers
éco-conçus ; un second volet, de « quantification », visant
une approche plus rationnelle de la démarche, afin de mesurer
scientifiquement la performance environnementale d’une
chambre d’hôtel à travers une analyse de cycle de vie réalisée
par un cabinet de conseil externe. Celle-ci doit permettre d’une
part d’identifier les principaux leviers d’optimisation écologique
de la chambre actuelle ; d’autre part de mesurer la plus-value
environnementale des modifications proposées à la chambre.
Ce pilote se poursuit en 2014 pour compléter la courbe d’apprentissage
du Groupe.
1...,60,61,62,63,64,65,66,67,68,69 71,72,73,74,75,76,77,78,79,80,...344
Powered by FlippingBook