Document de référence et rapport financier annuel 2013 - page 73

Document de référence 2013
71
Responsabilité de l’entreprise
2
Engagements environnementaux
Performance énergie des hôtels : résultats 2013
Afin de suivre l’évolution des performances intrinsèques des hôtels,
Accor suit, avec attention, le ratio de consommation d’énergie à
la chambre disponible (kWh/chambre disponible). Cet indicateur
étant commun à la plupart des groupes hôteliers, son utilisation
permet au Groupe de comparer et d’apprécier ses performances.
La totalité des hôtels filiales et managés suivent mensuellement
leurs consommations d’énergie
via
l’outil OPEN. En fin d’année,
après retraitement des hôtels entrants/sortants du périmètre ou
n’ayant pas rempli consécutivement les douze mois de l’année et
après un processus de revue et de validation interne, 87 % des
données des hôtels sont consolidées et analysées. Ce taux de
réponse croît régulièrement chaque année (il était de 72 % en 2011).
Suivi des consommations d’énergie
En GWh
Consommation totale d’énergie
Consommation totale d’énergie (à périmètre comparable)
En kWh par Chambre disponible
Ratio d’énergie moyen
Ratio d’énergie moyen (à périmètre comparable)
Évolution du Ratio d’énergie redressé des impacts
météo et occupation
2 855 2 098
3 209 2 154
3 890
33,2
34,3
34,1
34,9
34,2
34,2
39,7
38,2
37,2
2 107
2013
2012
2011
2011
2012
2013
Nombre d’hôtels applicables
1 847 1 855 1 912
Taux de réponse
72 % 79 % 87 %
Nombre d’hôtels évalués
1 330 1 465 1 663
Nombre d’hôtels à périmètre
comparable
1 061 1 061 1 061
En première analyse, sur le périmètre total consolidé, Accor constate
une augmentation continue de + 6,7 % du ratio de consommation
d’énergie (exprimé en kWh par chambre disponible) entre 2011 et 2013.
Cette augmentation ne reflète pourtant pas intrinsèquement la
performance énergétique de Accor dans la mesure où sur ces
trois années, le périmètre sur lequel porte cette analyse varie
significativement. Ainsi, 90 % de cette variation s’explique par des
biais de périmètre :
ƒƒ
biais lié aux cessions et acquisitions d’hôtels (volume total de
mouvements entrants/sortants supérieur à 700 hôtels) : une part
importante des nouvelles ouvertures d’hôtels a eu lieu dans des
zones géographiques ou des segments de marque dans lesquels
les ratios énergétiques sont constitutivement moins performants
(chambres plus spacieuses et plus luxueuses, équipements plus
nombreux, présence plus systématiques de spas, etc.). Cet effet
entraîne mécaniquement le ratio énergétique moyen du Groupe
vers le haut. À titre d’illustration, 50 % des ouvertures d’hôtels en
2013 ont eu lieu en Asie et plus de 50 % des hôtels récemment
ouverts appartiennent aux segments milieu et haut de gamme ;
ƒƒ
biais lié à la qualité des données remontées pour environ 30 %
des hôtels, les données validées en 2013 suite au processus de
contrôle interne ne l’étaient pas en 2011.
Par conséquent, seule la comparaison des ratios énergétiques sur
un périmètre comparable entre 2011 et 2013 et permet d’accéder
à la réalité du niveau de maîtrise de Accor sur l’énergie. Cette
information est ajoutée dans le graphique précédent, où les données
de consommation d’énergie sont présentées pour 1 061 hôtels
identiques sur trois ans.
Sur ce périmètre comparable, Accor constate une augmentation
de seulement 0,3 % du ratio de consommation d’énergie (kWh par
chambre disponible) entre 2011 et 2013 (soit + 2,4 % entre 2011
et 2012 et - 1,8 % entre 2012 et 2013).
En tenant compte également de paramètres tels que la météo
et le taux d’occupation qui ont une influence significative sur
la performance énergétique, il apparait que l’évolution du ratio
« redressé » kWh par chambre disponible est de l’ordre de - 2,9 %
entre 2011 et 2013
(1)
. Ce chiffre étant le plus à même de traduire
l’évolution de la performance intrinsèque de Accor en terme de
maîtrise de la consommation d’énergie.
Ainsi, si la tendance de consommation énergétique du Groupe est
intrinsèquement baissière, elle se révèle insuffisante à ce stade
pour s’inscrire dans la trajectoire de l’objectif de réduction de 10 %
fixé pour 2015. Accor va donc continuer à développer des actions
spécifiques pour l’amélioration et l’optimisation du management de
l’énergie au sein des hôtels, telles que la méthodologie d’optimisation
de la conduite des installations techniques « BOOST » par exemple.
Actions autour de la performance énergétique
dans l’exploitation des hôtels
La Charte 21, qui soutient le déploiement opérationnel de la
stratégie de développement durable du Groupe dans les hôtels,
propose également une diversité d’actions pour assurer une
meilleure performance énergétique dans l’exploitation quotidienne
(par exemple l’utilisation de lampes basses consommations pour
l’éclairage permanent ou les chambres, l’équipement en chaudières
performantes, etc.).
(1) Sur la base des données disponibles pour 900 hôtels parmi les 1 061 du périmètre comparable, la météo et l’occupation induisent une augmentation
du ratio énergétique de 1,4% entre 2011 et 2012 et de 1,8 % entre 2012 et 2013.
1...,63,64,65,66,67,68,69,70,71,72 74,75,76,77,78,79,80,81,82,83,...344
Powered by FlippingBook