Document de référence et rapport financier annuel 2014 - page 119

3
Gouvernement d’entreprise
Rapport du président du Conseil d’administration
d’appuis opérationnels et d’une aide à l’implantation sécurisée de
nouveaux hôtels dans les pays dits « à risque ».
La Direction générale Sûreté-Sécurité assure une veille quotidienne
et une analyse de la situation sécuritaire (géopolitique, sanitaire,
météorologique, sociale, etc.) pour l’ensemble des pays dans
lesquels le Groupe est implanté. Elle s’appuie également sur
des correspondants locaux internes et/ou externes ainsi que sur
son réseau au sein de certains ministères (Affaires Étrangères,
Intérieur, Santé, Défense) et auprès de contacts du secteur privé
(consultants, réseau des Directeurs sûreté français et étrangers).
Accor dispose d’une organisation de gestion de crise structurée et
harmonisée avec des équipes identifiées pour son siège et pour les
différentes entités du Groupe afin d’assurer au plus vite la mise en
sécurité de ses clients, de ses collaborateurs locaux et/ou expatriés
et des prestataires travaillant sur ses sites.
La mise en œuvre des processus et outils de gestion de crise
au cours des différentes crises locales et/ou régionales que peut
connaître le Groupe permet à celui-ci d’en valider l’efficacité.
La Direction générale Sûreté-Sécurité, à la fin de l’année 2014,
disposait dans les différents pays d’implantation du Groupe d’un
réseau de 44 correspondants « Coordinateurs Crise ».
La Direction de l’Audit interne Groupe
Rapportant fonctionnellement au Comité de contrôle interne Groupe
(cf. 3.2.2.5) et au Comité d’audit et des risques, l’Audit interne
Groupe est l’élément central du dispositif de contrôle interne. Il a
pour mission de contribuer à développer les outils et référentiels
de contrôle interne et de mettre en œuvre les missions s’inscrivant
dans le cadre du plan d’audit annuel validé par le Comité de contrôle
interne Groupe.
L’Audit interne Groupe s’assure de la coordination de ses actions
avec celles menées par les Commissaires aux Comptes dans le
cadre de leur mission. Il est également en charge de la coordination
des départements d’Audit interne délocalisés auprès des Divisions.
Les effectifs de l’Audit interne Groupe comptaient huit auditeurs
à la fin de l’année 2014. Par ailleurs, l’Audit interne des Systèmes
d’information, rattaché à l’Audit interne Groupe, comptait trois
auditeurs.
Les départements d’Audit interne délocalisés
auprès des Divisions
Les départements d’Audit interne délocalisés, intégrés aux principales
Divisions, sont rattachés aux Directions financières des Divisions
et fonctionnellement rattachés à l’Audit interne Groupe, hormis le
cas du Département d’Audit interne délocalisé de la zone Europe
Moyen-Orient Afrique, qui est hierarchiquement rattaché au Directeur
de l’Audit interne Groupe.
Le lien direct entre le département de l’Audit interne Groupe et les
départements de l’Audit interne délocalisés permet de garantir en
leur sein le respect des principes déontologiques fondamentaux
d’indépendance et d’application des normes professionnelles
préconisées par les organismes de référence et des méthodologies
promulguées par le Groupe. Il permet également de garantir
l’adéquation des ressources affectées aux départements d’Audit
interne délocalisés avec la nature et les objectifs des missions
réalisées localement.
Les départements d’Audit interne délocalisés auprès des Divisions
regroupaient 21 auditeurs à la fin de l’année 2014.
Le système d’information comptable et financier
Le système d’information comptable et financier, déployé au sein
du Groupe, a pour objectif de satisfaire aux exigences de sécurité,
de fiabilité, de disponibilité et de traçabilité de l’information.
Il s’articule autour d’un outil de reporting et d’un système de
consolidation interfacés, couvrant la quasi-totalité des activités du
Groupe, dans un souci d’homogénéisation des données comptables
sociales et consolidées.
Afin de garantir la correcte utilisation de ces outils et, donc, de
la pertinence de l’information, une documentation fonctionnelle
appropriée aux besoins des utilisateurs a été formalisée et diffusée
aux collaborateurs concernés.
Le Groupe a également mis en place des dispositifs destinés
à assurer la sécurité du système d’information comptable et
financier et l’intégrité des données informatiques (processus
de sauvegardes périodiques, contrôles automatiques destinés à
prévenir la survenance d’entrées erronées, etc.).
En outre, le système d’information comptable et financier fait
l’objet d’adaptations régulières afin d’évoluer avec les besoins
spécifiques du Groupe.
Diffusion d’informations en interne
Le Groupe s’assure de la correcte circulation des informations
pertinentes et de leur transmission aux acteurs concernés afin
qu’ils puissent exercer leurs responsabilités dans le respect
des normes du Groupe. Des procédures définissant les bonnes
pratiques et le processus de remontée d’informations ont ainsi
été diffusées en interne.
Principes et valeurs du Groupe
Le dispositif de contrôle interne du Groupe s’inscrit dans le cadre
d’un système de valeurs porté par les organes de gouvernance
et la Direction générale et communiqué aux collaborateurs. Le
Groupe a ainsi défini les règles de conduite et d’intégrité encadrant
le comportement de ses collaborateurs, les relations avec ses
clients, ses actionnaires, ses partenaires commerciaux et ses
concurrents. À ce titre le Groupe a souhaité en 2014 renforcer son
Guide Éthique du Management qui a été remplacé par la Charte
Éthique et Responsabilité Sociétale d’Entreprise. Cette Charte
encadre la démarche de responsabilité du Groupe tant en matière
d’éthique, d’intégrité et de respect des lois que de responsabilités
sociale, sociétale et environnementale.
La Charte de l’Audit interne vise à offrir une vision transversale au
niveau du Groupe des moyens mis en œuvre, des méthodologies
employées et des modes de communication des résultats des
missions de l’Audit interne. À cette fin, elle définit le cadre d’exercice
de la fonction d’Audit interne au sein du Groupe, en référence
notamment aux normes professionnelles de l’IFACI qui prévoient
le respect par les auditeurs de règles déontologiques strictes.
Elle formalise également le rôle, la composition et les modalités
de fonctionnement du Comité de contrôle interne Groupe. Enfin,
elle précise les modalités de coordination des départements d’Audit
interne délocalisés auprès des Divisions par l’Audit interne Groupe.
La Charte de l’Audit interne a été signée par le Président-directeur
général du Groupe, le Directeur général délégué, la Directrice
générale Finances et le Directeur de l’Audit interne Groupe, ainsi
Document de référence 2014
117
1...,109,110,111,112,113,114,115,116,117,118 120,121,122,123,124,125,126,127,128,129,...332
Powered by FlippingBook