Document de référence et rapport financier annuel 2014 - page 186

États financiers
Comptes consolidés et annexes
5
Unités Génératrices deTrésorerie
Les tests de dépréciation sont réalisés individuellement pour
chaque actif sauf lorsqu’un actif ne génère pas d’entrées de
trésorerie indépendantes de celles d’autres actifs. Dans ce cas,
il est regroupé dans une Unité Génératrice de Trésorerie (UGT) et
c’est cette dernière qui est testée.
Au 1
er
janvier 2014, les écarts d’acquisition du Groupe ont été
réalloués entre les deux pôles HotelServices et HotelInvest créés
dans le cadre du changement de stratégie du Groupe et de sa
réorganisation.
Les écarts d’acquisition étaient précédemment alloués par zone,
par pays ou par hôtel. La réallocation a été effectuée sur la base
de projections de cash-flows actualisés entre les deux pôles pour
chaque zone ou pays.
Au sein du pôle HotelInvest, la valeur nette comptable de l’UGT
regroupe les immobilisations corporelles et incorporelles relatives
à chaque hôtel y compris l’écart d’acquisition qui lui est alloué. Les
tests d’
impairments
sont réalisés par hôtel.
Au sein du pôle HotelServices, la valeur nette comptable de l’UGT
regroupe les immobilisations corporelles et incorporelles relatives
à chaque zone ou pays.
Les autres actifs, et notamment les immobilisations incorporelles,
sont testés individuellement lorsqu’ils génèrent des entrées de
trésorerie identifiables.
Méthodes de détermination de la valeur
recouvrable
Les tests de dépréciation consistent à comparer la valeur nette
comptable de l’actif ou de l’UGT avec sa valeur recouvrable. La
valeur recouvrable d’un actif ou d’une UGT est la valeur la plus
élevée entre sa juste valeur diminuée des coûts de la vente et sa
valeur d’utilité.
Dans le cadre des tests de dépréciation des immobilisations
corporelles et écarts d’acquisition, la valeur recouvrable de l’ensemble
des actifs ou des UGT est approchée par deux méthodes, multiple
de l’excédent brut d’exploitation (approche de la juste valeur) et
flux futurs de trésorerie actualisés (approche de la valeur d’utilité).
Dans le cadre des tests de dépréciation des immobilisations
incorporelles hors écarts d’acquisition, la valeur recouvrable d’une
immobilisation incorporelle est déterminée selon la méthode des
flux futurs de trésorerie actualisés. L’utilisation de cette méthode
s’explique par l’inexistence de transactions comparables.
Description des méthodes
1. Valeur fondée sur un multiple normatif de l’excédent brut
d’exploitation (EBE)
Pour le pôle HotelInvest, la valeur recouvrable est approchée par
la juste valeur fondée sur un multiple normatif de l’excédent brut
d’exploitation. Pour les établissements hôteliers, ce principe de
calcul apparaît comme la meilleure méthode de reconstitution de
la juste valeur diminuée des coûts de vente et permet d’approcher
au mieux la valeur de réalisation d’un actif en cas de mise en vente.
Dans le cadre des tests effectués par établissement hôtelier
pour HotelInvest, cette méthode consiste à calculer l’EBE moyen
des deux dernières années de chaque établissement puis à lui
appliquer un multiple en fonction du type d’établissement et de
sa situation géographique. Les multiples retenus, correspondant
à des moyennes de transactions ayant eu lieu sur le marché, se
détaillent de la manière suivante :
Segment
Multiples
Luxe et haut de gamme
8 < x < 10,5
Milieu de gamme
7,5 < x < 9
Économique
6,5 < x < 8,5
Cette technique est une technique de valorisation de niveau 2
selon IFRS 13.
En cas d’identification d’une perte de valeur, un test sur les flux
futurs de trésorerie est alors réalisé.
2. Valeur fondée sur un test de flux futurs de trésorerie actualisés
Pour le pôle HotelServices, la valeur recouvrable est approchée
par la valeur d’utilité fondée sur un test de flux futurs de trésorerie
actualisés.
Les projections sont réalisées sur une durée maximale de 5 ans.
Le taux retenu pour l’actualisation des flux futurs est le CMPC
(coût moyen pondéré du capital) de clôture. Un calcul spécifique
prenant en compte les caractéristiques propres à chaque pays ou
chaque zone a été réalisé. Le taux de croissance à l’infini est, quant
à lui, adapté en fonction de l’évolution économique de chacun des
pays ou des zones.
Cette technique est une technique de valorisation de niveau 3
selon IFRS 13.
Évaluation des provisions pour dépréciation
À l’issue de ce test, si cette évaluation met en évidence une provision
pour dépréciation à comptabiliser, la provision comptabilisée est
égale au minimum des deux provisions calculées respectivement en
référence à la juste valeur et à la valeur d’utilité de l’actif ou de l’UGT
testé. La dépréciation est constatée dans le poste « Dépréciation
d’actifs » (cf. note 2.S.6).
Reprises des provisions pour dépréciation
Conformément à la norme IAS 36 « Dépréciation d’Actifs », les
provisions pour dépréciation des écarts d’acquisition sont irréversibles.
Les dépréciations se rattachant aux immobilisations incorporelles à
durée de vie définie telles que les licences et les logiciels sont aussi
considérées comme irréversibles. Les dépréciations se rattachant
aux immobilisations corporelles et aux immobilisations incorporelles
à durée de vie indéfinie telles que les marques sont, quant à elles,
réversibles dès lors qu’il y a un changement dans les estimations
utilisées pour déterminer la valeur recouvrable de l’actif ou de l’UGT.
E.7. Actifs ou groupe d’actifs destinés
à être cédés
Un actif est classé en « Actifs destinés à être cédés » seulement
si la vente est hautement probable dans un horizon raisonnable, si
l’actif est disponible en vue d’une vente immédiate dans son état
actuel et si un plan de vente a été initié par le management avec
un degré d’avancement suffisant.
Document de référence 2014
184
1...,176,177,178,179,180,181,182,183,184,185 187,188,189,190,191,192,193,194,195,196,...332
Powered by FlippingBook