Document de référence et rapport financier annuel 2014 - page 30

Responsabilité de l’entreprise
Pilotage de la démarche de RSE
2
ƒƒ
les
engagements précis pris vis-à-vis des principales catégories
de parties prenantes :
les collaborateurs, les clients, les partenaires
financiers et économiques, les fournisseurs, les communautés
et l’environnement. Les thèmes couvrent les principales attentes
exprimées, comme la diversité, l’équilibre vie professionnelle/vie
privée, la sûreté des installations, la transparence, la protection
de l’enfance ou encore la préservation des ressources naturelles ;
ƒƒ
les
modalités de diffusion de la Charte
y sont précisées : mise
à disposition en interne et en externe, notamment auprès des
partenaires propriétaires et franchisés du Groupe ; implication de
la hiérarchie ou des filières Ressources humaines ou Juridiques
pour remonter des interrogations ou des alertes.
Lancée officiellement lors de l’Académie d’été (juillet 2014) par
Sébastien Bazin, Président-directeur général de Accor, la Charte
est depuis déployée progressivement. Les dirigeants sont chargés
de promouvoir les valeurs et engagements issus de cette Charte
auprès de leurs collaborateurs et de s’assurer de leur mise en
œuvre. Ainsi depuis 2014, la Charte a été mise en ligne en interne
et à l’externe sur les différents sites Intranet Accor et sur le site
Internet (accor.com/développement durable) ; elle a été présentée au
Comité exécutif du Groupe ainsi qu’à tous les Comités de Direction
des zones et des fonctions supports (soit 28 réunions). La diffusion
auprès des Directeurs d’hôtels a démarré fin 2014 et se poursuivra
en 2015 ; la Charte est alors accompagnée d’un quiz permettant
à chacun de tester sa connaissance et sa compréhension. Un kit
de déploiement à l’usage des hôtels est également disponible en
ligne. La Charte est progressivement présentée aux partenaires
du Groupe.
2.2. PILOTAGE DE LA DÉMARCHE DE RSE
2.2.1. LA GOUVERNANCE DE LA RSE
Création du Comité Éthique et RSE
En 2014, un Comité Éthique et RSE a été mis en place dont la
première réunion s’est tenue fin 2014. Ses rôles sont les suivants :
ƒƒ
rendre compte au Comité exécutif des questions relatives à
l’Éthique et à la RSE, afin d’anticiper au mieux les opportunités,
enjeux et risques associés ;
ƒƒ
émettre des recommandations sur l’évolution des engagements
en matière de ressources humaines, de gestion des risques, de
développement durable ;
ƒƒ
suivre lamiseenœuvreet la performancedes démarches duGroupe ;
ƒƒ
débattre de toute question relative à l’éthiquemanagériale ou dans la
conduitedes affaires, ou à d’éventuelles situations de conflits d’intérêts ;
ƒƒ
analyser les éventuels dysfonctionnements et engager les
contrôles spécifiques supplémentaires en cas de besoin.
Présidé par Sven Boinet, Directeur général adjoint, il présente la
composition suivante : trois membres du Comité exécutif, trois
représentants des opérations (Asie du sud-est, Afrique, Amérique
latine) et six représentants des fonctions support Groupe directement
concernées (Ressources humaines, Sûreté et Sécurité, Juridique,
Développement durable).
Ce Comité se réunit trois fois par an. Il supervise l’avancement
des feuilles de route éthique et RSE.
Un réseau de correspondants Éthique et RSE a été mis en place
dans le Groupe. Au niveau
Corporate
, deux personnes animent le
réseau des correspondants mondial, coordonnent le déploiement
de la Charte et assurent l’animation et le suivi des projets. Ces
correspondants, issus des métiers HotelInvest et HotelServices,
maillent les opérations et les zones. Référent de sa zone pour le
déploiement de la Charte, le correspondant Éthique et RSE anime
les groupes de travail afférents, remonte les points d’attention, les
alertes ou les bonnes pratiques et informe le Comité de direction.
Supervision de la démarche RSE
Au sein du Groupe, les principales instances intervenant sur des
sujets de RSE s’articulent autour de la Direction du Développement
durable, la Direction des Ressources humaines et le fonds de
dotation Solidarity Accor.
LaDirection duDéveloppement durable
est en relation permanente
à la fois avec les opérations dans les pays, les marques et fonctions
supports (RH, Achats, Technique...). Elle s’appuie sur un réseau
de 130 correspondants-pays et sur des comités spécifiques dans
certains pays. Au niveau des marques et des fonctions supports,
les échanges s’organisent
via
un réseau de correspondants dédiés
et
via
des comités spécifiques pour certaines marques, ou encore
lors des Revues de direction ISO pour les marques ibis et Novotel.
La Direction du Développement durable se voit confier les principales
missions suivantes :
ƒƒ
promouvoir le programme PLANET 21 en interne et externe ;
ƒƒ
piloter la démarche autour d’objectifs et d’indicateurs de
performance, coordonner les programmes de développement
durable et les partenaires associés ;
ƒƒ
animer la communauté PLANET 21 à travers lemonde en apportant
un support en termes d’expertise et de veille environnementale
et sociétale. En septembre 2014 s’est notamment tenu à Paris
un séminaire PLANET 21, réunissant pendant trois jours plus de
60 correspondants de développement durable du monde entier ;
ƒƒ
concevoir et déployer des outils permettant d’améliorer la gestion
de la performance développement durable ;
ƒƒ
initier de nouveaux projets, innover dans le domaine du
développement durable, suivre les enjeux émergents.
Document de référence 2014
28
1...,20,21,22,23,24,25,26,27,28,29 31,32,33,34,35,36,37,38,39,40,...332
Powered by FlippingBook