Document de référence et rapport financier annuel 2014 - page 53

2
Responsabilité de l’entreprise
Engagements sociétaux
Enfin, Accor est très vigilant sur les activités de prostitution et de
traite des personnes qui pourraient se dérouler à son insu dans ses
hôtels et a mis en place un processus de prévention, de détection
et de lutte contre le proxénétisme hôtelier.
En 2014, pour faire face au risque terroriste grandissant et assumer
en tant que chef d’entreprise son obligation de sécurité vis-à-vis
de ses collaborateurs, le Président-directeur général du Groupe,
a rattaché le dispositif de gestion de crise directement sous la
responsabilité du Directeur général sûreté sécurité.
À fin 2014, un dispositif de suivi des déplacements des collaborateurs
dans leurs voyages professionnels a été mis en place (outil « Travel
Tracker ») est. Ceux-ci disposent de l’information sur le pays où ils
se rendent et obtiennent des mises à jour pendant leur séjour. Si
nécessaire, la décision de les rapatrier peut leur être diffusée soit
par e-mail soit par sms.
D’autres outils sont régulièrement élaborés pour renforcer les
dispositifs de prévention. Ainsi en 2014 :
ƒƒ
un guide a été diffusé aux hôtels sur la vidéosurveillance comme
outil de prévention et de compréhension des risques en matière
de sûreté/sécurité hôtelière ;
ƒƒ
les hôtels ont reçu les « règles d’or » : recommandations aux
équipes de réception principalement sur la sécurité des femmes
seules en voyage (voir page 46) ;
ƒƒ
une note d’information sur les fraudes aux virements a été
diffusée fin 2014 suite au constat de l’émergence de ce nouveau
mode de criminalité.
En 2014, Accor s’est mobilisé pour effectuer un suivi étroit de
l’épidémie Ebola et déployer un dispositif de prévention et de réponse
opérationnelle, notamment sur la zone Afrique de l’Ouest. Ainsi,
des réunions hebdomadaires d’information et de sensibilisation
se tiennent avec les pays et un kit de protection du personnel et
des clients en cas de suspicion de cas d’Ebola a été établi avec le
concours du médecin du Groupe et du Service Achats.
Sécurité : prévenir les risques accidentels
En raison de l’émergence de nouvelles formes de vulnérabilité
et de la présence internationale de Accor, la prise en compte des
attentes des clients en matière de gestion de la sécurité est une
priorité pour le Groupe.
Les principaux efforts liés à la sécurité dans les hôtels portent sur
la prévention des incendies ainsi que la prévention des risques
sanitaires et alimentaires, pour lesquels Accor a mis en place des
procédures internes :
ƒƒ
les hôtels du Groupe ont l’obligation de se conformer aux
réglementations locales de construction et d’incendie (inspection
des installations techniques et des équipements, formation,
exercices d’évacuation). Les hôtels sont soumis à des critères
additionnels définis dans la politique de sécurité incendie du
Groupe. Ces critères sont basés sur la méthodologie « MBS »
(Management Building System)
développée par l’HOTREC
(Association des hôtels, restaurants et cafés en Europe) et
reconnus dans l’ensemble de l’Europe ;
ƒƒ
un programme de maintenance et de contrôle des installations
pour la lutte contre le développement et la propagation du
risque légionelle a été mis en place depuis plus de dix ans et
est contrôlé par des prélèvements et analyses réalisés par des
laboratoires extérieurs agréés. De plus, le risque légionelle est
également suivi par les hôtels dans l’outil de veille réglementaire
SET (voir page 61). Selon les niveaux d’exigences locales, les
pays s’assurent de la conformité avec les lois et la sécurité des
consommateurs ;
ƒƒ
enfin, en matière d’hygiène alimentaire, des contrôles sanitaires
sont effectués dans les cuisines selon le système HACCP
(Hazard
Analysis & Critical Control Points)
suivant un processus similaire
à celui mis en place concernant le risque légionelle.
Une offre de produits et services
« responsables »
Proposer une alimentation bonne pour la santé
et respectueuse de la planète
L’alimentation est aujourd’hui au cœur des enjeux de société, tant au
niveau des politiques de santé publique pour réduire les risques de
cancers, de maladies cardiovasculaires, de diabète, d’obésité, etc.
qu’en ce qui concerne les préoccupations environnementales :
toxicité des produits chimiques utilisés en agriculture pour les sols
et les organismes humains, appauvrissement des ressources en
eau, atteinte à la biodiversité... Proposer des repas équilibrés, sains,
écologiques, avec des produits issus de l’agriculture biologique, est
un des engagements de Accor.
Conscient des enjeux autour de l’alimentation, Accor a travaillé
avec des chefs et nutritionnistes externes pour recommander aux
hôtels disposant d’un restaurant de proposer des plats équilibrés,
prenant en considération les trois dimensions suivantes : le choix
des aliments (pour éviter ceux trop gras ou trop sucrés), le choix
des modes de cuisson (pour éviter ceux utilisant trop de matières
grasses) et le respect de l’équilibre entre glucides, lipides et protides.
Ces recommandations ont été formalisées dans un guide pratique
à destination des responsables de restaurants, déployé à travers
le monde.
Pour favoriser une alimentation respectueuse de l’environnement
et des hommes, les marques intègrent progressivement dans leur
offre de restauration des produits issus de l’agriculture biologique,
du commerce équitable, de circuit de production locaux, etc.
Document de référence 2014
51
1...,43,44,45,46,47,48,49,50,51,52 54,55,56,57,58,59,60,61,62,63,...332
Powered by FlippingBook