Document de référence et rapport financier annuel 2014 - page 67

2
RESPONSAbILITÉ DE L’ENTREPRISE
Engagements environnementaux
En 2014, le Groupe, à travers son entité HotelInvest, a renforcé son
engagement en faveur de la construction durable en choisissant
la certification systématique selon les standards de performance
environnementale et énergétique (LEED, BREEAM, HQE) des hôtels
filiales construits à partir de 2015.
Dès le lancement de PLANET 21, Accor s’était fixé comme objectif
de certifier 21 bâtiments neufs entre 2011 et 2015. À fin 2014,
13 bâtiments sont certifiés dans cinq pays (LEED, BREEAM, HQE,
DGNB, GREENMARK ou IGBC).
Énergies renouvelables
Accor a effectué un état des lieux de l’ensemble des énergies
renouvelables utilisées par les hôtels. En 2014, 295 hôtels du
Groupe utilisent des énergies renouvelables (soit 9 % du réseau) :
des panneaux solaires thermiques pour l’eau chaude sanitaire ou
photovoltaïques pour la production d’électricité, des installations
de méthanisation ainsi que l’hydroélectricité, la géothermie…). La
progression de production solaire d’eau chaude sanitaire depuis 2007
montre la volonté du Groupe de déployer les énergies alternatives
au sein de ses hôtels.
Production solaire d’eau chaude sanitaire
2012 2013
2014
Production solaire d’eau chaude
sanitaire
(en GWh)
*
7,5 9,51 9,46
Nombre d’hôtels applicables**
145
157
195
* Données estimées – voir méthodologie page 76.
** Hôtels disposant de panneaux solaires thermiques.
Transports
Accor promeut l’utilisation de solutions de transport plus respectueuses
de l’environnement par ses clients. Par exemple, des hôtels
proposent des services de prêt de vélos ou de navettes gratuites
pour les hôtels situés à proximité d’un aéroport. En outre, 78 hôtels
dans le monde mettent à disposition de leurs clients des bornes de
recharge pour véhicules électriques sur leurs parkings.
Par ailleurs, dans son Guide pour la construction et la rénovation
durable, Accor émet des recommandations préalables à tout chantier
de construction ou de rénovation, comme l’inclusion de voies
piétonnes et cyclables vers les services de transport en commun
et/ou d’une zone de parking vélos sur le parking de l’hôtel.
Enfin, l’offre Meeting 21 inclut parmi les critères à satisfaire pour
offrir ce service, la capacité de l’hôtel à proposer des alternatives
dans les modes de transport (accès transports en commun, taxis
verts, covoiturage, etc.).
Émissions de gaz à effet de serre
Émissions de CO
2
La performance en matière d’émission de CO
2
s’apprécie selon le
ratio kilogramme de CO
2
par chambre disponible.
Suivi des émissions de CO
2
En milliers de tonnes de CO
2
Total émissions directes de CO
2
Total émissions directes de CO
2
(à périmètre comparable 2012-2014)
Total émissions indirectes de CO
2
Total émissions indirectes de CO
2
(à périmètre comparable 2012-2014)
En kg de CO
2
par chambre disponible
Ratio moyen des émissions directes et indirectes de CO
2
Ratio moyen des émissions directes et indirectes de CO
2
(à périmètre comparable 2012-2014)
220
116
1041
463
248
116
1381
457
245
106
1435
433
10,7
10,7
10,0
15,0
16,6
16,6
2013
2012
2014
2012 2013
2014
Nombre d’hôtels applicables
1 855 1 912 1 940
Taux de réponse
79 % 87 % 88 %
Nombre d’hôtels évalués
1 465 1 663 1 708
Nombre d’hôtels (à périmètre
comparable 2012-2014)
959 959 959
À périmètre comparable et compte tenu de la progression de la
performance énergétique duGroupe en 2014, les ratios d’émissions de
gaz à effet de serre par chambre disponible ont été significativement
réduits cette année (- 6,5 % par rapport à 2013). La réduction
cumulée atteint - 3,8 % entre 2011 et 2014.
Fluides frigorigènes impactant la couche d’ozone
Les fuites de fluides frigorigènes dans les circuits de climatisation
et dans les systèmes réfrigérants des hôtels peuvent libérer des gaz
au pouvoir de réchauffement particulièrement élevé. Des risques
d’évaporation peuvent survenir lors de la réalisation d’opérations
d’entretien, ou de manière accidentelle. Le constat établi lors des
travaux sur l’empreinte environnementale mise à jour en 2014
montre que les fuites ont une contribution mineure à l’empreinte
carbone du Groupe (environ 1 %).
Document de référence 2014
65
1...,57,58,59,60,61,62,63,64,65,66 68,69,70,71,72,73,74,75,76,77,...332
Powered by FlippingBook