Document de référence et rapport financier annuel 2014 - page 90

Responsabilité de l’entreprise
2
ƒƒ
au niveau d’un échantillon représentatif d’entités que nous avons sélectionné
(5)
en fonction de leur activité, de leur contribution aux
indicateurs consolidés, de leur implantation et d’une analyse de risque, nous avons mené des entretiens pour vérifier la correcte
application des procédures et mis en œuvre des tests de détail sur la base d’échantillonnages, consistant à vérifier les calculs effectués
et à rapprocher les données des pièces justificatives. L’échantillon ainsi sélectionné représente en moyenne 23 % des effectifs, entre
25 % et 30 % pour les indicateurs relatifs aux consommations d’eau et d’énergie, 23 % des hôtels pour les indicateurs Charte 21 et
27 % des fournisseurs référencés pour les achats durables.
Pour les autres informations RSE consolidées, nous avons apprécié leur cohérence par rapport à notre connaissance de la société.
Enfin, nous avons apprécié la pertinence des explications relatives, le cas échéant, à l’absence totale ou partielle de certaines informations.
Nous estimons que les méthodes d’échantillonnage et tailles d’échantillons que nous avons retenues en exerçant notre jugement
professionnel nous permettent de formuler une conclusion d’assurance modérée ; une assurance de niveau supérieur aurait nécessité
des travaux de vérification plus étendus. Du fait du recours à l’utilisation de techniques d’échantillonnages ainsi que des autres limites
inhérentes au fonctionnement de tout système d’information et de contrôle interne, le risque de non-détection d’une anomalie significative
dans les Informations RSE ne peut être totalement éliminé.
Réserve exprimée
Une compréhension hétérogène du Référentiel induit des modes de calcul disparates des informations relatives au « nombre de jours
d’absence » entre les différents pays.
Conclusion
Sur la base de nos travaux et sous cette réserve, nous n’avons pas relevé d’anomalie significative de nature à remettre en cause le fait que
les Informations RSE, prises dans leur ensemble, sont présentées, de manière sincère, conformément aux Référentiels.
Observation
Sans remettre en cause la conclusion ci-dessus, nous attirons votre attention sur les éléments suivants :
ƒƒ
À l’exception des indicateurs de consommation d’eau et d’énergie, l’application des Référentiels RSE pour le calcul de certains indicateurs
RH, Achats et Charte 21 n’est pas homogène ni les contrôles internes suffisamment systématiques.
Paris-La Défense, le 12 mars 2015
L’Organisme Tiers Indépendant
ERNST &YOUNG et Associés
Éric Duvaud
Associé Développement Durable
Bruno Perrin
Associé
(5)
Social :
Italie, Russie, Vietnam, Malaisie, Indonésie, Singapour, Australie, Fidji, Nouvelle-Zélande.
Environnement :
pour les consommations d’eau et d’énergie : Allemagne, Autriche, Bulgarie, Hongrie, Roumanie, RépubliqueTchèque, Slovaquie,
Espagne, Portugal, Russie, Ukraine, Arabie Saoudite, Bahreïn, Egypte, Emirats-Arabes Unis, Jordanie, Koweït, Oman, Qatar, Yemen, Australie.
Et pour les autres indicateurs environnementaux : Allemagne, Autriche, Bulgarie, Hongrie, Roumanie, République Tchèque, Slovaquie, Suède,
Russie, Ukraine, Malaisie, Indonésie, Singapour, Arabie Saoudite, Bahreïn, Egypte, Emirats-Arabes Unis, Jordanie, Koweït, Liban, Oman, Qatar,
Yémen, Australie.
Sociétal :
pour les achats durables : Espagne, Italie, Allemagne, Australie.
Rapport de l’organisme tiers indépendant sur les informations sociales,
environnementales et sociétales consolidées figurant dans le rapport de gestion
Document de référence 2014
88
1...,80,81,82,83,84,85,86,87,88,89 91,92,93,94,95,96,97,98,99,100,...332
Powered by FlippingBook